New York – Metrocard

Tout d’abord, la Metrocard, qu’est ce que c’est ? C’est comme le pass navigo pour les parisiens : une carte qui vous donne accès à la quasi totalité des zones new yorkaises. Avec ses 25 lignes et 425 stations, c’est le plus grand réseau de métro au monde. C’est vous dire si la carte est utile !

Elle coûte 32$ (27€) alors que le coût d’un ticket à l’unité est de 3$ (2,50€). Vous pouvez calculer en prenant le bus / métro maximum trois fois par jours (ce qui est peu), cela revient à 63$ (53€) pour sept jours. La Metrocard se rentabilise en seulement 13 trajets (environ 4 fois par jours) ! Personnellement nous avons beaucoup utilisé les métros surtout pour les longues distances et les fins de journées épuisantes.

Metrocard

Il existe en réalité deux Metrocard: La première est indispensable et permet de prendre uniquement le métro et le bus. Deux façons pour l’avoir : soit la prendre à la sortie de l’aéroport, soit, si vous prenez le taxi, la prendre à la première station de métro que vous trouvez (vous ne pouvez pas l’acheter à l’avance).

Vous pouvez l’activer après l’achat (si vous la prenez le soir pour le lendemain par exemple). Elle est utilisable pendant sept jours. Elle permet également de prendre le téléphérique de Roosevelt Island.

Attention à faire l’appoint, elle ne rend pas plus de 8$ (Pas de problème si vous mettez deux billets de 20). La machine prend la carte bleue !

Machine pour prendre sa Metrocard

La seconde permet de prendre les bus et metros de type express (en plus des métros et bus classiques), c’est à dire les bus qui traversent les agglomérations (nous étions dans le Queens). Nous avons opté pour cette carte car un bus passait a quelques mètres de notre logement, entre 8h et 9h le matin, 17 et 19 le soir. Elle coûte 52$ (44€). L’avantage est de prendre les trains express, qui sont plus rapides.

Sur la carte de métro de New York, il y a des points blancs et noirs. Les blancs signifient « express », donc que le train ne s’arrête qu’aux points blancs. Ce qui permet d’aller plus vite pour les longs trajets. Les métros classiques utilisent les points noirs et blancs en parcourant l’ensemble de la ligne.

Ligne L

Pour conclure cet article, je vous conseil bien évidemment de prendre la Metrocard. Vous pouvez alterner entre bus et métro : c’est sympathique de regarder New York par la route ! L’avantage du bus est qu’il passe d’un bloc à l’autre et donc pratique pour les petites distances. Bonne route !

N’hésitez pas à nous poser des questions ou nous donner des suggestions par commentaires !